Nouvelles et blogue

Paspébiac, un patrimoine d’envergure nationale! Chronique #5 La Tonnellerie
Bibliothèque et Archives Canada
Paspébiac, un patrimoine d’envergure nationale! Chronique #5 La Tonnellerie
6 août 2021

Le Site historique national de Paspébiac fête son anniversaire! Depuis 40 ans, il est classé comme site patrimonial par le gouvernement du Québec. Et, depuis 20 ans, comme lieu historique national du Canada.

Tout cela n’aurait pas été possible sans l’intervention d’un groupe de citoyens de Paspébiac. Initié par deux femmes, Thérèse Allard et Alma Nadeau, le comité a réussi à sauver de la destruction onze bâtiments des compagnies Robin et LeBoutillier Brothers.

Pour souligner l’événement, découvrons l’histoire de l’Entrepôt LeBoutillier avec Linda Gagnon, animatrice à la station CHNC, et Jeannot Bourdages, conservateur au Site historique national de Paspébiac.

Tonnellerie, [entre 1815 et 1819]
Au 19e siècle, le bâtiment fait partie intégrante du chantier naval de la compagnie Robin. Il sert à différentes fonctions:

  • – Rangement d’équipements des navires;
    – Entreposage du « pitch », un produit utilisé pour étanchéifier la coque des navires.



En 1870, le bâtiment est légèrement déplacé et devient un atelier de fabrication de peinture, cordages et poulies.
 
N’oublions pas qu’il s’agit alors d’un des plus grands chantiers navals de l’Est du Canada. La peinture, les poulies et les cordages sont fabriqués de manière artisanale, directement à Paspébiac. C’est la même chose avec les voiles, les ancres et, bien sûr, les tonneaux utilisés pour le transport de la morue!

Un cook-room?
Ce n’est qu’au 20e siècle que le bâtiment est utilisé comme cook-room, c’est-à-dire comme logement et cuisine pour les travailleurs.

Un objet vedette
À l’étage, on trouve une boîte de transport utilisée pour la World Columbian Exposition de Chicago (1893). Pour l’occasion, des produits marins ont vraisemblablement été mis en exposition par la compagnie Robin.